Chant de Noël (Deux mille ans de démence)

 
Le jour où t'es venu
Fa#0,5 Fa# Fa#0,5 Mi Ré0,5Fa#
Mon brave petit Jésus
T'aurait mieux fait d'rester
Fa#0,5 Fa# Fa#0,5 Mi 0,5Fa#2
Chez toi La
Ré Do#2
D'ailleurs y avait qu'un âne
Mi0,5 Mi Mi0,5 Ré Do#0,5 Mi
Un buf ou une vache
D'toutes façons y avait pas La Ré
Mi0,5 Mi Mi0,5 Ré Do#0,5 Fa#2
Un chat Mi
Do# Si2
Même si un peu plus tard
0,5 Ré Ré0,5 Do# Si-10,5
Ces trois illuminés
Sont venus te baiser Ré La
0,5 Ré Ré0,5 RéRé0,5 Mi2
Les pieds Fa#
Ré Do#2
Z'étaient pas si devins
Do#0,5 Do# Do#0,5 Do# Mi0,5 Do#
Qu'ils voulaient bien le dire
Sinon y t'auraient fait
Do#0,5 Do# Do#0,5 Do# Do#0,5 Fa#2
R'partir. La
Sl-1## La-12
Quand tu t'es baladé
À travers la Judée
Ce furent quelques années
Sympas
T'amusais la galerie
Avec tes tours d'magie
Et puis tu parlais bien
Ma foi
Seulement tu t'es commis
Avec deux trois bandits
Et on t'a cloué sur
La croix
Alors d'autres mabouls
Ont entrainé les foules
À faire n'importe
Quoi

Les peuples exterminés
Et les autodafés
Pour la gloire de 
Ton Nom
Les hommes torturés
Et les femmes violées
Pour l'amour de
Ton Nom
Deux mille ans de démence
Deux mille ans de violence
Ça paraît un
Peu long
Avec un peu de chance
On peut trouver je pense
La voix de la
Raison

C'est vrai que le malheur
Des uns fait le bonheur
Au moins de quel-
ques autres
S'il n'y avait la misère
Ce s'rait la fin sur terre
De tous nos bons
Apôtres
Prêcher la pauvreté
Avec l'humilité
C'est ça qui fait marcher
L'commerce
L'humanité sevrée
Devrait enfin cracher
La bouillie qu'on
Lui verse

Je vous entends déjà
Dire en baissant les bras
C'est pas demain
La veille
Les gens préfèrent de loin
Etriper leurs voisins
En s'bouchant les
Oreilles
Oui vous avez raison
Du Croissant à la Croix
C'est du même au
Pareil
Mais laissez-moi rêver
Laissez-moi espérer
Que les hommes se
Réveillent

Oui laissez-moi chanter
Oui laissez-moi crier
Pour que l'homme se
Réveille